Cimetière

Horaires d’ouverture du cimetièrecimetiere-valcourt

Période du 01 octobre au 31 mars : 8 h 30 à 18 h 00
Période du 01 avril au 30 septembre : 8 h 30 à 20 h 30
En cas de nécessité : clé disponible à la station service

Le cimetière qui se trouvait autrefois autour de l’église, comme c’était la tradition, fut transféré à l’entrée du village (coté Saint Dizier) en 1963. L’ancien cimetière est resté dans l’état pendant cinq ans pour laisser le temps aux familles de transférer les dépouilles. A l’entrée du nouveau cimetière se trouvent deux tombes de deux curés de Valcourt, l’un décédé le 24 avril 1852 : Claude Victor JEANSON, peu après la bénédiction des nouvelles cloches ( 1er avril 1852 ), l’autre décédé le 31 juillet 1884 : Louis Auguste LEROUGE qui fut curé de Valcourt durant quinze ans. En 2002 l’allée principale du cimetière est rénovée ainsi que les bordures des abris. La réparation du mur d’enceinte sera programmé dans l’avenir. Il est tout à fait normal et nécessaire, que les détenteurs de concession nettoient les abords des sépultures de leurs familles. Cela contribue au respect des défunts et permet de maintenir le cimetière dans un état de propreté tout à fait correct. Le dépôt des vieilles fleurs est facilité par la mise en place d’un bac poubelle.

Tarification des concessions

Par délibération du 21/09/2005

Emplacement de 2 m² (terre)
– 30 ans : 40 €
– 50 ans : 55 €

Emplacement de 4 m² (terre)
– 30 ans : 80 €
– 50 ans : 110 €

Emplacement d’une cavurne (actuellement 10 caveaux en place)
– 30 ans : 275 €
– 50 ans : 385 €

cimetiere-columbarium

Crémation

Elle est autorisée par le maire de la commune du lieu de décès, ou, s’il y a eu transport de corps, du lieu de la mise en bière avec expression écrite des dernières volontés du défunt ou la demande faite par la personne qualifiée pour régler les obsèques. Fournir un certificat médical attestant que le décès ne pose pas de problème médico légal et que le défunt n’était pas porteur d’un stimulateur cardiaque. Si le défunt était porteur d’une prothèse fonctionnant avec une pile, le médecin doit attester de sa récupération, cette dernière est effectuée par un thanatopracteur.
Délai et lieu :
La crémation a lieu 24h au moins et 6 jours au plus après le décès. Les cendres peuvent être, recueillies dans une urne munie d’une plaque métallique portant le n° de l’acte du décès et remise à la famille pour être déposée dans une sépulture ou scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetièreou un columbarium, dispersées dans un site cinéraire ou un cimetière, sur autorisation du maire (article L2223-18-2). Par ailleurs, le dépôt ou l’inhumation de l’urne dans une propriété privée ou la dispersion des cendres en pleine nature, sauf sur les voies publiques, n’est désormais possible que si le défunt en a exprimé la volonté. Une déclaration doit être effectuée auprès du maire de la commune du lieu de dépôt et de la commune du lieu de naissance du défunt par la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, d’inhumation de l’urne, ou de la dispersion des cendres. L’identité du défunt ainsi que la date et le lieu de dispersion de ses cendres sont inscrits sur un registre créé à cet effet (article L2223-18-3).

Enfin, afin d’éviter les abandons d’urne, une nouvelle disposition est insérée dans le CGCT (article R.2213-39-1), et prévoit que lorsque la personne qui avait la garde d’une urne souhaite s’en défaire, elle doit la déposer ou disperser les cendres dans un cimetière.

Inhumation

La sépulture est autorisée par le maire :
-aux personnes décédées sur son territoire quel que soit leur domicile
-aux personnes domiciliées sur son territoire même si décédées dans une autre commune
-aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont une sépulture de famille (attention à la place de la sépulture)

Dans un cimetière, ou une propriété particulière, dans ce cas il faut l’autorisation du Préfet du département où est située cette propriété 24h au moins et 6 jours au plus après le décès (Aucune inhumation ne peut avoir lieu dans les églises, temples, synagogues, hôpitaux, chapelles publiques).

Lire le règlement intérieur du cimetière de Valcourt